Avec le Karmapa

Le 1er Septembre 1996, Son Eminence Jamgon Kongtrul Rimpoché le Quatrième fit sa première visite au monastère de Tsurphu pour rendre hommage à Sa Sainteté le Dix-septième Gyalwang Karmapa, Chef suprême de la lignée Kagyupa.

Feu Drupon Dechen Rimpoché dit à Lama Tsewang Phuntsok et Phuntsok Tashi, les moines prenant soin de Son Eminence, que le temps à Tsurphu avait été très mauvais la semaine entière, et qu'il avait neigé la nuit précédant l'arrivée de Son Eminence. Toutefois, le jour de l'arrivée de Son Eminence, le temps s'éclaircit et la journée devint claire et très belle. Drupon Dechen Rimpoché dit que c'était un très bon signe. Il compara le temps s'éclaircissant aux maras étant chassés et disparaissant dans les cieux.

A l'aube du 2 Septembre 1996, le jour auspicieux du Lha Bab Duchen (*), Sa Sainteté le Karmapa accomplit les très anciennes et traditionnelles cérémonies de la coupe de cheveux et du confère du nom. Le Quatrième Jamgon Kongtrul Rimpoché reçut le nom de 'Jamgon Lodro Chokyi Nyima Tenpe Dronme Chok Thamced Le Nampar Gyalwe De' (prononciation française: 'Jamgoeun Lodreu Cheukyi Nyima Tenpé Dreunmé Chok Thamced Lé Nampar Gyalwé Dé'), de Sa Sainteté le Karmapa.
L'année suivante, le 22 Avril 1997, au monastère de Tsurphu, Sa Sainteté le Dix-septième Gyalwang Karmapa conféra à Son Eminence la transmission orale des mantras, pujas et prières, incluant la transmission de l'écriture, et le revêtit des habits monastiques qu'il porta pour la première fois.


Lettre de reconnaissance du Quatrième Jamgon Rimpoché
De Sa sainteté le Quatorzième Dalaï Lama,

Comme il a été demandé par le Labrang de Jamgon Kongtrul, et par le pouvoir de la reconnaissance faite par le suprême tulkou Karmapa Urgyen Trinley Dorjé Rimpoché du fils né dans l'année du cochon du père Gonpo et de la mère Yangkyi comme étant l'incarnation du Troisième Jamgon, le Dalaï Lama par la présente fait de même.

Le 8 Septembre 1997.

 

(*) Lha Bab Duchen est un jour auspicieux commémorant la redescente sur terre du Bouddha Shakyamuni venant du paradis Trayastrimcat, un royaume de dieux, où sa mère avait repris naissance. Pour la remercier de sa gentillesse et pour la libérer et également pour le bienfait des dieux, le Bouddha passa trois mois à donner des enseignements dans ce royaume des dieux.

©Jamgon Kongtrul Labrang 1998-2004 Accueil Suite Retour