La confession de Tenzin Dordjé

A huit heures le matin suivant, Tenzin Dordjé alla voir le Karmapa (Sönam Chöpel était parti pour Lhasa la nuit précédente). Quand ils furent seuls, le Karmapa demanda à Tenzin Dordjé si il se sentait heureux par rapport au bébé qu'il avait rencontré la veille. Tenzin Dordjé répondit qu'il était heureux parce que tout avait concordé avec la prédiction du Karmapa. Il dit qu'il dépendait du Karmapa et donc que ses impressions personnelles et ses sentiments à l'encontre de l'enfant n'avaient pas d'importance. Le Karmapa répondit que Tenzin Dordjé avait raison. Il dit que la réincarnation est très importante pour tout le Bouddhisme et, en particulier pour la lignée Karma Kagyu car Jamgon Rimpoché est un de ses détenteurs. Une erreur le concernant impliquerait qu'il ne serait pas capable d'être bénéfique au Bouddhadharma et aux êtres vivants, et qu'il ne serait pas capable de mener à bien son activité.

Comme le Karmapa parlait, Tenzin Dordjé ne pouvait s'empêcher d'être très impressionné par lui. Il pensa que, bien que le Karmapa fut encore très jeune (il avait seulement 12 ans (*) à ce moment là), il était très clair dans ce qu'il faisait et en ce qui concernait sa responsabilité de Karmapa, le chef suprême de la lignée. Sa prophétie et ses instructions avaient été très précises. Cela était maintenant très apparent à Tenzin Dordjé. Toutefois, seulement quelques jours avant, quand il s'était senti déconcerté et fatigué après la recherche infructueuse de la réincarnation, Tenzin Dordjé avait pensé que le Karmapa pouvait, après tout, être trop jeune. Submergé par le regret de ce qu'il avait pensé, Tenzin Dordjé l'avoua au Karmapa et dit tout ce qu'il avait ressenti et il pleura. Le Karmapa se mit à rire et dit à Tenzin Dordjé de ne pas pleurer et Il le bénit.

Sans donner d'explication, le Karmapa demanda à Tenzin Dordjé de retourner chercher de nouveau! Surpris Tenzin Dordjé demanda au Karmapa, "Qu'y a t il par rapport à l'enfant que nous avons rencontré hier? N'est-il pas le bon?". Le Karmapa répondit "Je ne dis pas cela. Mais vous devez aller chercher une fois de plus".

Tenzin Dordjé accepta de le faire. Il dit au Karmapa qu'il ferait tout ce que le Karmapa demanderait. Il dit que même si il avait à chercher pendant des mois, ou des années, il le ferait si c'était ce que le Karmapa lui demandait de faire.

Tenzin Dordjé demanda au Karmapa où devait-il conduire la recherche cette fois, puisqu'il avait ordonné la fois précédente au groupe de chercher autour de Chuschur Dzong. Le Karmapa dit qu'il devrait maintenant chercher de l'autre côté de la rivière. (Ce serait à Kamba Dzong, qui est de l'autre côté de la rivière par rapport à Chuschur). Tenzin Dordjé demanda alors comment il identifierait la réincarnation. Le Karmapa dit qu'il le ferait de la même façon qu'il avait fait pendant la recherche précédente, suivant sa lettre de prédiction.

En plaisantant, le Karmapa demanda si Tenzin Dordjé le voulait pour aller faire sa recherche, et lui donna un tas de drapeaux de prière en papier à répandre du point le plus haut par lequel il passerait. Il dit que les mêmes personnes que précédemment devaient composer le groupe de recherche, et leur conseilla de réciter la louange aux 21 Tara autant que possible plutôt que de bavarder entre eux sur leur chemin. Il dit qu'il y avait quelques obstacles dans leur recherche et que la maladie de Phuntsok Tashi, le moine de Jamgon Kongtrul Rimpoché était relié à cela.

Tenzin Dordjé alla voir ensuite feu Drupon Dechen Rimpoché, et lui dit qu'ils avaient à reprendre la recherche de la réincarnation du troisième Jamgon Kongtrul, comme le Karmapa leur avait indiqué de faire. Drupon Dechen Rimpoché parut surpris. Il dit que si le Karmapa avait décidé cela, alors, cela devait être fait comme il l'avait indiqué. Il dit également que si le Karmapa avait offert de venir avec eux pour la recherche, Tenzin Dordjé devait supplier le Karmapa d'être avec eux jusqu'à ce que la réincarnation soit trouvée.

L'après-midi du même jour ils partirent pour Lhasa. Juste avant de partir, Tenzin Dordjé et Didi allèrent voir le Karmapa et le supplièrent de se joindre à leur recherche. Le Karmapa se mit à rire et dit qu'il avait déjà été là-bas, et qu'ils avaient à partir bientôt.

 

(*) Le Karmapa est né en 1985 et avait 11 ans à ce moment là suivant les calculs occidentaux, mais les tibétains ajoute une autre année dans leurs calculs, et considéraient qu'Il avait 12 ans).

©Jamgon Kongtrul Labrang 1998-2004 Accueil Suite Retour