Parti pour une nouvelle recherche

Le 6 Août, à environ 3h de l'après-midi, le groupe de recherche quitta le monastère de Tsurphu pour Karak Shang, après avoir été prendre Sönam Chöpel à Lhasa. Ils arrivèrent à l'endroit situé en-dessous de la montagne noire à environ 6h30 de l'après-midi, et passèrent la nuit dans la maison d'une des familles de l'endroit, qui leur offrit gentiment de les héberger.

A environ 6h le lendemain matin, ils se séparèrent en deux groupes, comme la fois d'avant, et reprirent leur recherche. Ils décidèrent d'aller rencontrer tous les enfants nés dans l'année du cochon précédente, de noter tous les détails importants, et de les prendre en photo. Tenzin Dordjé et Lama Nyima parcoururent l'endroit autour de la caverne de Karak Gom Chung, et Sönam Chöpel et Didi parcoururent l'endroit autour du monastère de Karak Yongdzin. Ils cherchèrent pendant 4 jours, marchant une distance de 20 à 25 kms chaque jour, et parcourant quatre grandes communautés villageoises de la région. En tout, ils trouvèrent 117 bébés garçons nés à des moments variés pendant la précédente année du cochon. Quelques uns des enfants avaient une famille de huit personnes et étaient nés près de la fin de l'année. Toutefois, à part ces deux signes, rien d'autre ne concordait avec la prophétie du Karmapa. Il n'y avait pas de montagne devant, et la montagne noire se situait derrière eux. Les places qu'ils avaient visitées étaient sans ressemblance avec ce que le Karmapa avait décrit. Cela avait été une recherche pénible dans un endroit où le terrain était raide et montagneux, le temps chaud, et le soleil était dur à supporter. Tout le monde se sentait épuisé et Lama Nyima souffrait d'un mauvais mal de dents.

Ayant terminé leurs quatre longs jours de recherche, ils se réveillèrent de bonne heure le 11 Août. Sur leur chemin de retour à Tsurphu, ils décidèrent d'aller une seconde fois visiter le village de Chuschur où, la semaine d'avant, ils avaient rencontré le bébé qui semblait être le plus prometteur. Comme leur voiture s'approchait du village, ils croisèrent quatre jeunes femmes marchant dans leur direction et notèrent que parmi elles il y avait la jeune mère du bébé. Il était encore tôt, environ 7h30 du matin. Il y avait 2 salons de thé sur le chemin et ils décidèrent de prendre leur thé dans l'échoppe la plus éloignée.
S'arrêtant là, ils remarquèrent une petite photographie du grand-père du bébé sur le permis officiel du salon de thé qui était sur le mur. Il s'avéra que l'échoppe de thé appartenait à la famille. Traditionnellement, de telles expériences sont considérées comme auspicieuses. Tout le monde eut un bon pressentiment.

Après le thé, ils allèrent au village et y passèrent un peu de temps. Ils demandèrent si il y avait des enfants nés dans l'année précédente du cochon, et il fut confirmé que à part le bébé qu'ils avaient rencontré la semaine précédente, il n'y en avait pas d'autre. Tenzin Dordjé se rappela alors le bébé garçon du village plus en-dessous qui était également né dans l'année précédente du cochon, et décida de le rencontrer. Le groupe des quatre partir ensemble. Ils trouvèrent que l'enfant était né au début de l'année et que rien d'autre des signes que le Karmapa avait prophétisé ne concordait.

Ils repartirent directement à Tsurphu. Arrivé là à environ 5h de l'après-midi, ils rencontrèrent le Karmapa. Il était très détendu. Ils lui racontèrent tout, montrèrent la liste des noms et les détails concernant les enfants qu'ils avaient rencontrés. Il demanda "Est-ce tout?". Il avait devant lui toutes les listes de détails qu'ils avaient amenées cette fois et la précédente liste. Le Karmapa les reparcourut brièvement et marqua un point devant le nom du bébé qu'ils avaient visité la semaine d'avant, de Sehmed Shang à Chuschur Dzong. Puis le Karmapa dit qu'ils devaient se retirer pour la nuit, car ils semblaient tous très épuisés.

©Jamgon Kongtrul Labrang 1998-2004 Accueil Suite Retour