La première tentative pour retrouver la réincarnation

Le dimanche 28 Juillet 1996, Sa Sainteté Karmapa avisa Tenzin Dordjé et Sönam Chöpel de commencer la recherche de la réincarnation du 3ème Jamgon Kongtrul le mercredi 31 Juillet. A cette occasion, Tenzin Dordjé demanda au Karmapa si la réincarnation était née au début ou vers la fin de l'année qu'il avait prophétisée. Le Karmapa répondit que le Quatrième Jamgon Rimpoché était né "pas au début, ni à la fin, ni au milieu, mais entre le milieu et la fin, plus près de la fin" de cette année.

Dans l'après-midi du 30 Juillet, Tenzin Dordjé et Sönam Chöpel visitèrent le très sacré temple du Jokhang à Lhasa. Comme cela se fait traditionnellement avant des entreprises majeures et importantes, ils offrirent de nouvelles robes et de nouveaux 'grains de riz' au Jowo Yishin Norbu, et remplirent les lampes dorées du temple avec du beurre frais à offrir pour le jour suivant.

Au matin du 31 Juillet 1996, dès que les portes du temple furent ouvertes, ils prièrent avec ferveur devant le Jowo Yishin Norbu pour le succès de leur mission. A 9h30 ils rejoignirent Lama Nyima et Didi, qui les accompagnaient dans leur recherche. Ils étaient le tuteur et l'attendant personnels du Karmapa. Le Karmapa avait aussi fourni pour la recherche, sa jeep personnelle et son chauffeur Chogdrub.

Le groupe arriva à Chuschur à environ midi. Ils commencèrent leur recherche à l'endroit d'un noyer, là où le Karmapa s'était arrêté pour prendre un thé à son retour de Tashilhunpo, pas très longtemps auparavant, accompagné par feu le vénérable Umzé Thubten Zangpo.

Ils passèrent le premier jour et le suivant à parcourir l'endroit et les environs en s'enquérant de bébés garçons nés dans l'année "cochon" précédente. Toutefois, les endroits qu'ils visitaient ne ressemblaient pas à la description du Karmapa. Tenzin Dordjé avait bien gardé en mémoire la description de la montagne noire. Ils remarquèrent qu'ils pouvaient voir de partout une montagne de couleur noire, mais elle n'apparaissait jamais en face d'eux de la façon dont le Karmapa l'avait décrite. De plus, le groupe ne rencontra aucun enfant correspondant d'assez près aux signes décrits par la prophétie du Karmapa. Peinés et déconcertés, ils décidèrent de retourner chercher auprès du Karmapa de plus amples clarifications.

 

©Jamgon Kongtrul Labrang 1998-2004 Accueil Suite Retour