Les visions du Karmapa

Le Karmapa devint de nouveau sérieux après quelque temps. Redonnant la lettre de prophétie à Tenzin Dordjé, il dit qu'il n'avait rien de plus ou de nouveau à ajouter et lui conseilla de retourner à Chushur pour continuer la recherche. Le Karmapa leur dit que durant l'année passée, il avait vu fréquemment, en vision, des arc-en-ciel au-dessus de la montagne qui faisait face à Tsurphu. Dans les arc-en-ciel il pouvait voir le troisième Jamgon Kongtrul, rayonnant de nombreuses lumières. Puis il voyait les arc-en-ciel, la vision de Jamgon Kongtrul, et les lumières se fondre ensemble et disparaître derrière la montagne. Le Karmapa dit que cette vision était aussi apparue souvent dans ses rêves. Plus tard il eut la vision des lettres tibétaines indiquant les noms des parents. C'est pourquoi il leur dit de retourner chercher de nouveau à Chuschur.

Alors Tenzin Dordjé dit au Karmapa qu'ils avaient cherché dans la région de Chuschur comme Il leur avait dit de faire. Il pensa qu'ils pourraient peut-être aussi chercher dans la partie opposée de Kamba Dzong, où il y avait de nombreux villages. Cependant, le Karmapa répondit qu'ils ne devaient pas faire cela. Il dit qu'ils devaient continuer à chercher dans la région autour de Chuschur comme il leur avait enjoint de faire initialement.

Le Karmapa les raccompagna à la porte. Comme ils s'en allaient, il répéta de nouveau ce qu'il leur avait dit concernant ses visions. Montrant du doigt la montagne en face de Tsurphu, le Karmapa répéta que durant l'année qui venait de se passer, il avait souvent eu des visions d'arc-en-ciel au-dessus de la montagne devant Tsurphu. A l'intérieur de ces arc-en-ciel il pouvait voir le Troisième Jamgon Kongtrul Rimpoché, rayonnant de nombreuses lumières. Le montrant avec des mouvements de ses mains, il dit qu'ensuite les arc-en-ciel, la vision de Jamgon Kongtrul Rimpoché, et les lumières se fondaient ensemble et disparaissaient derrière la montagne. Il leur dit de nouveau que cette vision est aussi apparue de nombreuses fois dans ses rêves, et que plus tard, il avait eut la vision des lettres tibétaines indiquant les noms des parents. Finalement, répétant son avis, il leur dit de retourner à Chuschur pour continuer la recherche.

La signification complète du premier dessin, que le Karmapa avait dessiné le 27 Mai revint à la mémoire de Tenzin Dordjé. Tenzin Dordjé dit que soudain il comprenait la signification des arc-en-ciel, des lettres tibétaines, et de la maison de la famille dans les dessins du Karmapa. Il était clair maintenant qu'ils étaient tous en relation avec la vision du Karmapa.

©Jamgon Kongtrul Labrang 1998-2004 Accueil Suite Retour